Que faut-il savoir avant de commencer à faire un savon ?

Sur les ustensiles :

Préparez à l’avance tous les ustensiles que vous aurez besoin lors de la réalisation du savon et les laisser à portée de main.

Utilisez exclusivement des récipients en métal inoxydable, en céramique ou en verre résistant à de hautes températures car la solution de lessive peut atteindre jusqu’à 100°C. Prévoyez aussi des isolants tels que des dessous de plats pour ne pas brûler les plans de travaille fragiles.

Sur les huiles et les beurres :

Certaines huiles entrent dans la composition de base du savon. Chacune d’entre elles a ses propres propriétés ; l’huiles d’olive apporte de la douceur, l’huile de coprah (noix de coco) donne une mousse riche et onctueuse, l’huile de palme rend le savon plus dur et prolonge sa durée de vie, l’huile de ricin apporte ses qualités émollientes.

Il est tout à fait possible d’ajouter à cette base toutes sortes d’huiles et de beurres tels que l’huile de jojoba, de pépin de raisin et de rose musquée, le beurre de karité, de mangue ou de cacao. Ajoutez, à la trace, entre 3% et 7% d’huile supplémentaire à la masse totale du savon . Trop d’huile peut ramollir le savon et laisser des résidus huileux. Pour durcir un savon il est possible d’ajouter de la cire d’abeille jusqu’à 1,5% de la masse totale de savon.

Sur la fonte du savon en paillette :

Les paillettes (ou les morceaux de savon) doivent être fondues soit au bain-marie à feu doux, soit au micro-onde à puissance moyenne en surveillant bien. Le savon fond à une température d’environ 70°C. Il ne faut pas le chauffer trop fort au risque qu’il se dessèche trop vite, qu’il caramélise et qu’il prenne une odeur nauséabonde. Il est donc recommandé de retirer le bain-marie du feu, ou le savon du micro-onde, avant qu’il ait fini de fondre complètement et de le recouvrir d’un couvercle ou d’un torchon pour conserver la chaleur. Le savon continuera ainsi à fondre doucement et sans risque.

Sur la « trace » :

La « trace » apparait lorsqu'il y a saponification (réaction chimique entre le corps gras et la lessive). On la repère assez facilement car l’aspect du savon change en brunissant légèrement et en formant de légères traces sur la surface. Il est préférable de ne plus utiliser le mixeur plongeur car on prend le risque d’introduire des bulles d’air et de griller le moteur. Utilisez plutôt une cuillère en bois. C'est à ce stage que l'on incorpore les huiles fragiles, les exfoliants, les parfums et les colorants.

Sur la saponification du savon a froid :

Lorsque vos savons auront été démoulés (après 24h de séchage) et découpés en bloc, il faudra impérativement les laisser reposer entre 4 et 6 semaines pour que la saponification puisse se terminer (comptez quelques jours) et que le savon soit complétement sec (sela dépand de sa composition). Tant que la saponification n'est pas totalement fini, le savon reste caustique et peut encore brûler la peau. Moins le savon contiendra d'eau plus vous ogmenterez sa durée de conservation. Soyez donc patient.

Pour vérifier que le savon est arrivé à la fin de saponification, il suffit de vérifier son pH (le degré d’acidité ou d’alcalinité) avec une bande de test que l’on trouve en pharmacie. Son pH doit se situer autour de 9.

Pour exemple les savons Palmolive ont un pH 10, Zest un pH 10, Camay un pH 9,5 et Dove un pH 7.

Sur les parfums :

Il est tout a fait possible d’ajouter au savon des parfums ainsi que des huiles essentielles. Seuls les parfums dit « cosmétique » peuvent êtres utilisés en savonnerie et jamais de parfum pour bougie ou pour les pots-pourris qui ne sont absolument pas adaptés et qui risqueraient de provoquer des réactions graves sur la peau.

Certains parfums ou huile essentielles sont sensibles à la chaleur et peuvent perdre leur propriétés. Il est donc recommandé de vérifier la température du savon avant de les y introduire (généralement en dessous de 35°C).

Les seules huiles essentielles qui poser des problèmes sont les huiles d’agrumes. Limitez-les à de petites quantités.

On ajoute entre 25 et 50 gouttes (0,5 et 1%) de parfum ou d’huiles essentielles pour 250 grammes de matière grasse dans les savons réalisés avec la technique à froid et la moitié pour les savons réalisés avec la technique à chaud car le parfum est alors introduit lorsque la saponification est totalement fini.

Pour obtenir un parfum équilibré, utilisez 57% de note de tête, 28% de notes de coeur et 15% de notes de fond. Il est recommandé d’ajouter un fixateur de parfums (0,3% du savon) tel que la poudre de racine d’Iris ou le Benjoin.

-

Notes de Tête Notes de coeur Notes de Fond
Abricot Bois de Rose Amande
Anis Etoilé Cannelle Ambre
Bergamote Capucine Baume du Pérou
Bois de rose Chèvrefeuille Benjoin
Cardamome Ciste Bois de Cèdre
Cassis Clou de girofle Bois de santal
Citron Fruit de la passion Café
Coriandre Galbanum Cannelle
Cumin Géranium Caramel
Cyclamen Gingembre Chocolat
Cyprès Iris Fève Tonka
Estragon Jacinthe Girofle
Gardénia Jasmin Musque
Lotus Lavende Patchouli
Mandarine Lys Poivre Noir
Menthe Magnolia Racine d'iris
Muscade Mangue Vanille
Néroli  Mimosa Vetiver
Noix de coco Muguet
Orange Nénuphar
Pamplemousse Oeuillet
Papaye Pivoine
Pêche Réglisse
Petit grain Romarin
Piment Rose
Pin/sapin Sauge Sclarée
Poire Tubéreuse
Pomme verte Violette
Verveine Ylang ylang

Sur les colorants :

Il existe différents types de colorants et sous toutes sortes de formes (poudre, gel, liquide, cire…). Si on utilise un colorant en poudre il faudra, au préalable, le diluer dans une solution liquide (eau, glycérine…). Suivez alors les instructions du fournisseur car chaque colorant à son propre mode d’emploi. Le mica (minerai transparent) est tout particulièrement adapté pour les savons transparents car il a besoin de lumière pour révéler pleinement sa couleur. Les colorants alimentaires  peuvent aussi être utilisé en savonnerie mais il ne sont pas conçus pour ça et il n’est pas rare de voir les couleurs se faner ou subir des mutations (la couleur ne correspond plus à celle obtenue au départ).

Il est tout a fait possible d’obtenir des colorations en utilisant les épices et herbes séchées tel que le safran des indes qui donne une jolie couleur jaune, le paprika une couleur saumon et la cannelle une belle couleur marron (à introduire plutôt à l’huile chaude) etc. Commencez avec 0,25% de la masse totale de savon (soit 2,5 gr pour 1 kg). L'argile rouge et verte donnent aussi de bon résultat. Vous pouvez en ajouter entre 2,5  et 10 ml pour 500 g d'huile.

Remarque : Il est facile de rajouter de la couleur mais impossible d’en retirer, alors il est préférable d’y aller très progressivement et de noter les mélanges et les concentrations que l’on fait afin de pouvoir les reproduire à nouveau.

-

Colorants naturels pour le savon
aloès vera (poudre) vert pâle
aneth vert foncé
bêta-carotène jaune
betterave rose
cacao brun chocolat
cannelle brun orangé
carotte orange clair
chlorophylle vert
concombre vert pâle
fenouil vert
gingembre caramel léger
laitue vert très pâle
mûre moutarde léger
myrtille moutarde léger
orange (zeste) jaune
paprika brun rouge
pissenlits jaune pâle
romarin vert - brun
safran des indes jaune
sauge gris - vert
soucis (fleurs de Callendula) jaune - orange

Sur les additif :

On peut ajouter un très grand nombre d’ingrédients tel que des herbes et fleurs sèches (lavande, camomille, calendula…), des beurres luxueux (karité, cacao…), des argiles cosmétiques, du miel ou encore des exfoliants (farine d’avoine moulue, poudre d’amande…) et même des petit objets en plastique pour les savons transparents (les enfants adorent).

Une base de savon peut accepter jusqu’à 250 ml de liquides supplémentaires par 500 g de savon. On entend par liquide les parfums, les huiles, les colorants…

Additifs
ingrédient quantité pour 500 g d'huile
acide stéarique 3,5 g huile
Cire d'abeille 5 g - 25 g (1% - 5%) huile
sel 5 - 10 ml lessive
argile 15 - 30 ml à la trace
baume du Pérou 5 ml à la trace
gel aloès vera 25 g (- 50 % du liquide) à la trace
huiles luxueuses 5 - 10 ml à la trace
miel 5 - 15 ml à la trace lègère
Pollen 15 - 30 ml à la trace
plantes séchées 15 - 30 ml à la trace
poudres exfoliantes 15 - 50 ml à la trace
écorces de citron 2,5 - 5 ml à la trace
Tapioca 15 - 45 ml à la trace
soie 0,375 g lessive
farine 45 ml à la trace
Chocolat 20 - 40 g à la trace
Café 5 - 15 ml à la trace
Vitamine E 400 gouttes à la trace
jus de citron 2,5 - 5 ml à la trace
sucre 5 ml lessive

Les moules a savons :

Il est préférable d’utiliser des moules adaptés qui ont l’avantage d’être solides et d’avoir des dimensions standard (ils sont plus rentables sur le long terme). Mais il est possible d’utiliser toutes sortes de récipients suffisamment rigides pour ne pas se déformer en versant le savon liquide.  On peut récupérer des briques de lait ou des fonds de bidons en plastique que vous aurez recouvert au préalable d’un film plastique pour faciliter le démoulage. Il est possible d’utiliser des tuyaux d’évacuation d’eau en PVC en ajoutant tout simplement un bouchon à l’une des extrémités. Les moules à gâteaux en silicone fonctionnent aussi très bien et permettent un démoulage facile.

Pour simplifier le démoulage il est recommandé de congeler le savon durant 20 minutes puis de le laisser se reposer à température ambiante. Cela a aussi l’avantage de raccourcir considérablement le temps de séchage qui précède le démoulage.

Quels sont les effets que l’on peut réaliser en fabriquant soit même son savon ?

Créer différentes couches colorées :

Pour réaliser un savon à la façon d’un millefeuilles, il suffit tout simplement de verser le savon encore liquide dans différents récipients et de teinter de différentes couleurs chacun des mélanges. Il faut verser la première partie du savon dans le fond du moule et attendre quelques minutes avant de verser la seconde (juste le temps que la première couche ait suffisamment durcie pour supporter le poids de la seconde et empêcher qu’elles se mélangent). Il est possible de réaliser autant de couches que l’on souhaite. Pour que les différentes parties adhèrent bien entre elle, il est recommandé de pulvériser un peu d’alcool entre chaque couche.

Donner du reliefs sur la surface du savon :

Pour obtenir un décor en relief sur votre savon, il faut se procurer tout simplement des moules qui possèdent dans le fond un motif en relief.  Ce qui est le plus délicat c’est de réaliser ce relief dans une couleur différente du savon. Pour cela il faut, comme pour les savons « millefeuilles », récupérer une petite quantité de savon encore liquide et la teinter avec la couleur de son choix avant de la verser au fond du moule à l’aide d’une pipette. Le plus délicat est d’obtenir la température adéquat, avant de verser le savon par dessus car trop liquide on risque de mélanger les couleurs et trop dur le décor en relief risque de se désolidariser du savon en l’utilisant. C’est une technique qui exige une bonne maîtrise et beaucoup de pratique.

Incorporer des plantes séchées :

Pour incorporer des plantes en suspension dans le savon et sans risquer qu’elles ne se retrouvent au fond, il faut laisser reposer le savon dans son récipient suffisamment longtemps pour qu’il se forme sur la surface une petite croûte. Lorsque l’on perce cette croûte le savon doit être épais comme un pudding. C’est à ce moment qu’il faut incorporer les plantes et bien remuer uniformément sans créer de bulles d’air. Il ne restera plus qu’à verser le savon dans le moule. Là encore cela demande de la pratique.

Incorporer des objets au cœur du savon :

Pour placer des jouets ou toutes autres choses au centre du savon, sans le voir remonter à la surface, il saut suivre quelques recommandations. Verser un peu de savon dans le fond du moule et le laisser durcir de sorte que l’on puisse coller le jouet dessus. Il faut ensuite versez le reste du savon par dessus l’objet. Une autre méthode consiste à verser la totalité du savon dans le moule et de le couvrir jusqu’à ce que l’extérieur du moule soit tiède au toucher. Il est conseillé de pulvériser l’objet avec un peu d’alcool pour encourager l’adhérence et dissoudre les bulles d’air qui sont susceptibles de se former. Lorsque le savon est prêt, il ne reste plus qu’à enfoncer doucement l’objet au centre du moule et de le maintenir, si besoin, avec une aiguille à coudre que vous retirez lorsque le savon sera suffisamment dur.

Incorporer des morceaux de savon dans le savon :

Pour incorporer des morceaux de savon, sans qu’ils ne fondent au contact du savon de base, il faut au préalable les congeler. Il faut placer ces petits savons au congélateur le plus longtemps possible pour que lorsqu’on les introduit dans le savon encore chaud, ils n’aient pas le temps de fondre.