Les macérâts huileux existent depuis l'antiquité et sont utilisés aussi bien en usage externe que dans l’alimentation. Un des plus connus et des plus anciens est l’huile de Millepertuis dont on retrouve la trace chez les Romains. Elle servait à apaiser les douleurs et les brûlures.  

Le macérât huileux est une huile qui contient des extraits végétaux. Il est obtenu en infusant des plantes dans de l’huile végétale ou minérale. Ces huiles sont utiles pour les soins de la peau. On peut les employer dans des baumes, des crèmes ou dans des huiles de massage.

L’huile de support standard est l’huile de Tournesol raffinée mais vous pouvez utiliser toutes sortes d’huiles tel que l’huile de noyau d’abricot, l’huile de pépin de raisin, l’huile d’olive et l’huile de coco.  

Les herbes devraient être de préférence sèches. Si vous utilisez des plantes fraîches, il faudra au préalable les sécher à l'extérieur. Car il faut éviter d’introduire de l’eau dans l’huile, ce qui pourrait l’abîmer.

La quantité de plante dépend de la taille du récipient mais aussi du type de plante utilisé. Elle varie entre 100 et 300 g pour 1 litre d'huile. L'extrait de plante doit généralement représenter 10% du poids total du macérât. 

-

- 

On peut réaliser toutes sortes de macérât :

- 

Macérât de Calendula (fleurs)

Macérât de Millepertuis (fleurs)

Macérât de Vanille (gousses)

30fleurBisMacérât de Lys blancs (fleurs)

Macérât de Bellis (fleurs de Pâquerettes)

Macérât de Tiaré (fleurs)

Macérât d’Aloe vera (feuilles)

Macérât de Carotte (racines)

Macérât de Figuier de Barbarie (fleurs)

Macérât d’Arnica (fleurs)

Macérât de Camomille (fleurs)

Macérât de Rose (fleurs)  

Macérât de Violettes (fleurs)  

Macérât d'Iris (fleurs)  

Macérât de Jasmin (fleurs)  

Macérât de Laurier (feuilles)  

Macérât de Romarin (feuilles)  

Macérât de Basilic (feuilles)  

Macérât de Menthe (feuilles)  

Macérât de thé vert (feuilles)  

- 

Il existe deux méthode pour réaliser un macérât, la méthode à froid qui dure entre 3 et 6 semaines et la méthode à chaux qui dure environs 2 heures. Il est possible de cumuler les deux méthodes afin d’extraire le plus d’actifs possible.

- 

- 

La méthode à froid :

Cette méthode est la plus douce puisqu’il n’y a pas de monté en température et donc aucun risque de détruire certain actifs de l’huile et de la plante. Cette méthode convient tout particulièrement pour certaines parties fragiles des plantes comme des fleurs. - 

Ingrédients :

- 

Les plantes (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

L'huile végétale

1 pot en verre avec un couvercle pour la macération

1 filtre à café ou un tissus

1 pot pour le filtrage

1 petit entonnoir

1 bouteille teintée (ou plus) pour conserver le macérât

- 

La méthode :

- 

1. Remplissez le pot en verre stérile avec les plantes jusqu'à la moitié.  

2. Versez l’huile végétale de votre chois dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.  

3. Fermez le pot et placez le dans un endroit chaud et ensoleillé (tout particulièrement pour les fleurs)  

4. Laissez reposer entre 3 et 6 semaines en secouant de temps en temps le pot.

5. Lorsque le macérât est prête, vous pouvez la filtrer en le transvasant dans un récipient stérile. Utilisez pour cela un filtre à café ou un tissus. Le processus peut prendre plusieurs heures. 

7. Versez le macérât dans la bouteille à l’aide d’un petit entonnoir.  

8. Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date. 

- 

- 

Méhode à chaud :

- 

Cette méthode convient tout à fait pour toutes les parties dures des plantes tels que les racines. Vous pouvez l'employer également lorsque vous êtes pressés à condition de ne pas utiliser une huile fragile.

- 

Ingrédients :

- 

Les plantes (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

L'huile végétale

1 pot en verre avec un couvercle pour la macération

1 casserole pour le bain-marie

1 filtre à café ou un tissus

1 pot pour le filtrage

1 petit entonnoir

1 bouteille teintée (ou plus) pour conserver le macérât - 

- 

La méthode :

- 

1. Remplissez le pot en verre stérile avec les plantes jusqu'à la moitié.  

2. Versez l’huile végétale de votre chois dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.  

3. Fermez le pot avant de le placer dans une casserole d’eau bouillant.  

4. Laissez le bain-marie pendant 15 minutes avant d’éteindre le feu.  

5. Lorsque l’eau est tiède, retirez le pot de la casserole.  

6. Laissez reposer le macerât dans un endroit chaud et ensoleillé entre une nuit et 6 semaines 

7. Secouez de temps en temps pour que les actifs se dispersent bien.

8. Lorsque le macérât est prête, vous pouvez la filtrer en le transvasant dans un récipient stérile. Utilisez pour cela un filtre à café ou un tissus. Le processus peut prendre plusieurs heures. 

9. Versez le macérât dans la bouteille à l’aide d’un petit entonnoir.  

10. Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date. 

Recommandation :

Il est préférable de remplir de plantes le récipient seulement à moitié afin de donner à l'huile assez d'espace et pour permettre aux plantes d'augmenter un peu de volume. Prenez soin d’utiliser des ustensiles stériles pour éviter de contaminer le macérât avec des bactéries. - 

- 

Voir aussi les fiches techniques des blogueuses :

Huiles médicinales de LabelBlue

Huile de macération de calendula de Banlieusardises 

Macérât huileux de Consoude de Pêcheur de lune